Coups de cœur

 

Tristan (Clarence Boulay)

note: 1Un voyage sur une île au milieu de nulle part. JahZi - 19 novembre 2019

Ida embarque pour une île au milieu de l'océan à 7 jours de bateau. Pendant quelques mois, elle va y séjourner et découvrir une autre vie.
Un partage d'expérience sur la vie quotidienne dans les îles.
Une histoire banale à mon goût.

Jeu blanc (Richard Wagamese)

note: 5Prenant et époustouflant JahZi - 19 novembre 2019

Saul, indien ojibwé, nous décrit la douceur de son enfance dans sa famille indienne qui s'oppose à la dureté de l'orphelinat. Avec l'arrivée d'un nouveau prêtre, il va découvrir le hockey sur glace, un sport qui va lui servir d’échappatoire. Mais il est difficile de faire carrière quand on est indien au Canada.
Un récit poignant dans lequel l'auteur apporte des touches de son histoire personnelle.
Malgré les débuts difficiles, j'ai été surpris par l'évolution de cette histoire pleine de sagesse. La fin est à la fois évidente et inattendue. J'ai été scotché.
Une très bonne lecture.

Ourse & Lapin n° 1
Drôle de rencontre (Julian Gough)

note: 5Une excellente série pour les plus jeunes Marlene - 18 novembre 2019

Ces livres sont vraiment bien faits, ils sont drôles et intelligents, et sont accessibles assez tôt : ma fille de 4 ans et demi est conquise. Cela permet de commencer les "longues lectures" pour les enfants de maternelle.

Piège (Le) (Sdran Golubovic)

note: 4Drame de la misère sociale FREDERIC - 17 novembre 2019

Ni le titre, ni la couverture ne rendent vraiment hommage à ce film pourtant bouleversant et fascinant.
En 2007 à Belgrade, un couple cherche désespérément de l'argent pour sauver leur fils qui doit de toute urgence subir une lourde opération. Rattrapé par les évènements, le père est contraint de pactiser avec le diable… L’acteur principal, Nebojsa Glogovac, joue juste et l’émotion qu’il procure est poignante.

Je ne te connais pas (Cristina Portolano)

note: 3Je ne te connais pas FREDERIC - 16 novembre 2019

Mi-ti-gé…
J’aime bien ce récit-témoignage, osé, fort et dérangeant ; une jeune femme sortie affaiblie d’une longue relation sentimentale toxique tente de retrouver de nouveaux partenaires par l’intermédiaire d’une application de rencontres. Ses débuts sont à la fois hésitants et paradoxalement décomplexés. Elle se trouve bousculée entre le jugement de son père et celui de ses amis qui la pousse à retrouver une relation stable alors qu’elle n’y est pas prête. Son penchant autodestructeur va l’attirer vers des rencontres aussi brèves que dangereuses sur les plans émotionnels et psychologiques. Peu à peu, elle va enfin renouer avec une certaine estime de soi et aboutir à une renaissance amoureuse plus sincère. C’est le récit d’une jeune femme indépendante revendiquant sa sexualité comme faisant partie de sa reconstruction, le tout sans préjugés.
En revanche, j’aime beaucoup moins le dessin, peu abouti, et trop rose… ainsi que le scénario qui n’est pas suffisamment bien écrit. OK, il montre bien la redondance des rencontres, mais il est tellement autocentré qu’il semble tourner en rond si bien que je me suis un peu ennuyé… Dommage.

Another Day of Life (Raul De la fuente)

note: 5Another day of life Elise - 13 novembre 2019

Adapté du récit "D’une guerre à l’autre" du journaliste Ryszard Kapuscinski, ce film nous entraîne au cœur de la guerre civile angolaise en 1975.
Mélangeant de manière originale l’animation, des images d’archives et des entretiens avec les protagonistes mis en scène, le spectateur est emporté dans le récit et l’introspection du journaliste.
Surprenant, intrigant et bouleversant.

L'odyssée d'Hakim n° 1
De la Syrie à la Turquie (Fabien Toulmé)

note: 5Pour mettre un visage sur des chiffres... Dam Minette - 11 novembre 2019

Pour finir ce week-end prolongé, je viens de lire le tome 1 de l'Odyssée d'Hakim, de Fabien Toulmé, où il décrit le parcours d'un réfugié syrien.
Une histoire vraie, basée sur des entretiens que le dessinateur a eu avec un jeune homme qui a dû quitter la Syrie et tout ce qui faisait sa vie : famille, amis, entreprise...
Le premier tome décrit le parcours d'Hakim, depuis le début des événements en Syrie, jusqu'à son départ pour Istanbul, après moults péripéties.
Le dessin est simple, presque un peu détaché, un peu comme dans les albums de Guy Delisle, ce qui permet d'aborder des événements dramatiques sans pathos et avec du recul.
Une première partie qui donne envie de découvrir la suite pour comprendre comment un jeune chef d'entreprise peut devenir un réfugié. Pour que les "migrants" ne soient plus jamais réduits à quelques chiffres dans un bulletin d'information...

Le patient (Timothé Le Boucher)

note: 5Un talent certain pour le suspense psychologique Dam Minette - 11 novembre 2019

Une lecture qui me faisait envie depuis quelque temps : "Le patient" de Timothé Le Boucher, l'auteur de "Ces jours qui disparaissent" (prix des libraires 2017).
L'histoire commence avec le massacre de toute une famille, dont l'une des filles est trouvée errant dans la rue en petite tenue, un couteau ensanglanté à la main.
Elle se poursuit 6 ans après le drame, dans un hôpital où l'un des fils a survécu et se réveille après un long coma. Pour surmonter son stress post-traumatique, on lui envoie une psychologue spécialisée en criminologie, qui a justement déjà travaillé sur le meurtre de sa famille.
Une relation étrange va se nouer entre eux, entre attirance et fascination... jusqu'au retournement final.
J'ai aimé la faculté de l'auteur à installer une ambiance angoissante, avec un découpage très cinématographique. Certaines images me hantaient longtemps après la lecture et j'avais hâte de savoir la suite.
Pourtant, j'ai été un peu déçue du retournement scénaristique qui mettait fin brusquement à un suspens que j'aurais souhaité plus long.
Un livre à relire depuis le début, une fois qu'on connaît la fin...

Persuasion (Jane Austen)

note: 5Persuasion FREDERIC - 10 novembre 2019

Qu'ajouter de plus qu’il n’est déjà été mille fois dit et redit sur Persuasion sinon que le style très britannique et le romantisme forcené de Jane Austen me comblent d’un bonheur béat.

Zero (Marc Elsberg)

note: 3Une fiction pas si loin de la réalité JahZi - 8 novembre 2019

Londres, Cynthia, journaliste du Daily emménage dans son nouveau bureau où reporter papier et reporter Web vont cohabiter. Tout à coup, une vidéo circule sur le web : un drone est en train de filmer la vie privée du président des États-Unis. Cette séquence tournée de manière illégale est une mise en garde de « Zéro », un activiste anonyme qui désire faire valoir le droit à l’anonymat sur la toile. Cynthia va enquêter sur ce mystérieux « Zéro » et découvrir la face cachée de la toile : collecte de données, analyse, et applis qui améliore la vie quotidienne. Mais à quel prix ?
Qui de la machine ou de l’homme va prendre les meilleures décisions et quel est le rôle de l’entreprise Freeman dans tout cela ?
J’ai été perturbée par ce récit qui mêle fiction et réalité. L’auteur a réussi à intégrer à son récit la réalité qui se cache derrière internet et les applis en tout genre. Sachant que certains éléments décrits sont actuellement mis en œuvre, ça m’a fait froid dans le dos de voir la dérive que l’auteur a imaginé.

Mon amie Adèle (Sarah Pinborough)

note: 4Un trio dévastateur et une fin saisissante JahZi - 8 novembre 2019

Louise, mère célibataire, rencontre un homme marié dans un bar. Ne désirant pas s’engager dans ce type de relation, elle s’éclipse discrètement au cours de la soirée. Elle n’est pas au bout de ses surprises quand elle découvre que cet homme est son patron, que sa femme va petit à petit devenir sa meilleure amie et que tous les deux cachent de terribles secrets.
J’ai rapidement dévoré ce livre avec curiosité dans l’unique but de savoir comment tout cela va se terminer.

Bestiarus n° 1
Bestiarius (Masasumi Kakizaki)

note: 5Gladiateurs et créatures extraordinaires P'tit Pika - 6 novembre 2019

À une époque où les romains envahissent le monde des hommes et les autres contrées imaginaires. Les prisonniers humains, dragons et autres sont enfermés dans des arènes et se battent à mort pour le plaisir des Romains. Parmi eux, certains rêves de liberté et de vengeance….
Un type de manga que je n’ai pas l’habitude de lire, mais cela fut une agréable surprise. J’ai apprécié la qualité des dessins et l’originalité du scénario. J’attends la suite avec envie.

Last hero Inuyashiki n° 1 (Hiroya Oku)

note: 5Et vous que feriez-vous a leur place ? P'tit Pika - 6 novembre 2019

Ichoro et sa famille viennent d’emménager dans leur nouvelle maison. Ce bonheur familial n’est pas partagé : les enfants contestent et dénigrent sans ménagement leur père.
Quand Ichoro apprend qu’il a un cancer en phase terminale, il est dévasté et n’arrive pas à se confier à sa propre famille. Il se retrouve à se lamenter et à pleurer dans un champ quand un événement va bouleverser sa vie et le transformer à jamais, tant dans son corps que dans son esprit.
Un début d’histoire qui doucement va nous mener dans combat très subtil dans les limites et le combat du bien et du mal. L’auteur de Gantz nous propose là encore un scénario bien immoral.
Une série qui se termine en 10 tomes.

Toilettes du monde (Lonely Planet)

note: 5Une découverte originale P'tit Pika - 6 novembre 2019

En toit de chaume, en fontaine ou en cabane, ces photos nous font découvrir des toilettes insolites dans de nombreux pays du monde, voir même au bout du monde….
Original et dépaysant.

Les gratitudes (Delphine de Vigan)

note: 5Les Gratitudes Mélanie - 5 novembre 2019

Un livre lu d'une traite (ou presque) formidable... On pense forcément à ses grands-mères.

De pierre et d'os (Bérengère Cournut)

note: 4De pierre et d'os de Bérengère Cournut Pascale - 5 novembre 2019

Une nuit, en Arctique, la banquise se fracture et sépare Uqsuralik, de sa famille. Plongée dans la pénombre et le froid polaire, commence pour cette jeune fille la quête d'un refuge et de nourriture dans des conditions extrêmes. Une belle découverte de la culture inuit dans la langue poétique de Bérengère Cournut.

Toute la lumière que nous ne pouvons voir (Anthony Doerr)

note: 5Toute la lumière que nous ne pouvons voir FREDERIC - 5 novembre 2019

Du Paris de l'occupation à la libération de Saint-Malo, de la guerre de 1939-45 aux années 1970, puis dans une Europe contemporaine, l'auteur nous emmène à travers le temps et l'espace pour nous décrire la vie de ses personnages violentés par l'existence. On vit cette épopée à travers le regard de Marie-Laure, aveugle et clairvoyante, par les yeux de Werner, surdoué de l'électronique, et ceux de Jutta, jeune fille capable de garder toute sa raison dans une Allemagne devenue folle, et par le regard d'autres jeunes allemands, et d'autres adultes, certains courageux, d'autres cupides et veules.
C'est la grande force de cette lecture humaniste ; donner à chaque personnage son point de vue et faire en sorte qu'on ressente la composante de chacune de ces visions comme un bel ensemble coloré, une toile composite aboutie et puissante.
C'est un roman kaléidoscope, parfois gris, vert-de-gris et même anthracite, mais jamais noir… Souvent vieil-or et pourpre avec par moments des éclats éblouissants d'un jaune vif solaire et chaud, mêlé çà et là de quelques paillettes vermillon, et chacun de ces éclats sont nimbés d'azur et de bleu de France… Et, comme souvent, l'humanité s'en tire grâce aux arts, grâce à un regard élargi et humaniste et grâce aux femmes qui savent si bien rétablir l'équilibre.

Boyhood (Richard Linklater)

note: 4Boyhood FREDERIC - 4 novembre 2019

"Tu sais, tout le monde dit toujours qu'il faut saisir l'instant présent... Je pense que c'est plutôt l'inverse ; c'est l'instant présent qui nous saisit."
C'est un grand film émouvant sur la vie d'une famille texane suivie 12 années durant par le réalisateur Richard Linklater... Et dans le rôle d'une mère Courage résistante et responsable, il y a Patricia Arquette, magnifique... Sans hésiter, un coup de cœur !

Les huit montagnes (Paolo Cognetti)

note: 5Les huit montagnes Roger - 3 novembre 2019

Superbe. Les amoureux de la montagne apprécieront !

Orgueil et préjugés (Jane Austen)

note: 5Orgueil et préjugés FREDERIC - 30 octobre 2019

Comment ai-je pu passer à côté d'un tel chef d'œuvre jusqu'à aujourd'hui ?!
"Orgueil et préjugés" est une représentation caustique et romantique d’un monde aristocratique en plein bouleversement dans une Angleterre Victorienne.
Et la peinture est d'une précision... juste... incroyable !
À découvrir si ce n'est pas déjà fait !

Trois éclats blancs (Bruno Le Floc'h)

note: 5Trois éclats blancs FREDERIC - 26 octobre 2019

Nous sommes en avril 1911. On décide de la construction du phare de Pierre-Chauve. Un ingénieur parisien traverse la France en train puis en carriole pour se rendre aux confins de la Bretagne où il est attendu.
« Trois éclats blancs » est une fiction ; le phare de Pierre-Chauve n’existe pas. Et pourtant on y croit. Avec les progrès de la chimie, de nouveaux ciments apparaissent et permettent de lier entre-elles les pierres bien plus durablement qu’avec les vieux mortiers. L’avènement des vapeurs permet aussi d’utiliser toute la puissance disponible des chaudières pour la manœuvre des éléments de construction grâce aux mâts de charge et aux treuils.
Cet album est remarquablement construit et permet d’aborder bien des thèmes : la Bretagne en ce début de XXème s., la religion, la mort, le deuil, la place des femmes à terre et dans la société, leur importance et leur influence, la modernisation du monde et le remplacement progressif de la marine à voile par les vapeurs, l’amitié entre des hommes que tout oppose, la fourberie des armateurs, le peu de courage des politiques… et la guerre de 1914.
Le dessin est particulier et concours aussi à la force de l’histoire. Et là où certains voit du Hugo Pratt, moi je verrais plutôt du Charles-Jean Hallo (ALO) ou du Charles de Kergariou (Kerga)…

Murène (Valentine Goby)

note: 3Murène de Valentine Goby Pascale - 24 octobre 2019

Hiver 1956, François a 22 ans quand un accident le prive de ses deux bras. Bien au-delà de l'effroi et de la compassion, ce livre puissant nous livre le combat de ce garçon, sa force et ses difficultés pour réintégrer non pas sa vie, mais une autre vie. Jusqu'au jour où, par-delà la vitre d'un aquarium, une murène lui réinvente un avenir.

Réalités obliques n° 1 (Clarke)

note: 3Réalités obliques (tome 1) FREDERIC - 23 octobre 2019

Réalités Obliques est une anthologie d'histoires fantastiques, étranges et énigmatiques.
J'aime surtout Clarke pour son dessin malicieux ; dessiner une certaine Mélusine, - Clarke est l'auteur de la série pour la jeunesse intitulée Mélusine - jeune sorcière sexy en diable, mais bourrée de défauts horripilants et touchants est déjà un défi et une sacrée prouesse...
Ici, avec Réalités Obliques, qui est le tome 1 d'une série de 3 tomes, on entre dans un monde sombre et absurde.
Un peu comme avec Franquin lorsqu'il passe de Gaston Lagaffe à Idées Noires... C'est une sorte d’œuvre au Noir...
Nous entrons chaque fois de plain pied dans une quatrième dimension qui surprendra le lecteur, le choquera par la chute inattendue, surprenante et singulière de chacune de ces micro histoires.

D'autres vies que la mienne (Emmanuel Carrère)

note: 4D'autres vies que la mienne FREDERIC - 23 octobre 2019

Voici un livre insaisissable, difficilement classable, ou empilable… peut-être le range-t-on d’ailleurs souvent dans la boîte des inclassables. Car ce n’est pas un roman. Mais ce n’est pas une biographie non plus… Ni un documentaire… C’est un livre sur la vie et la mort. Et sur la maladie. Emmanuel Carrère a vécu les situations qu’il décrit et a décidé de raconter l’histoire des personnes qu’il a côtoyées. C’est un roman vrai sur des sujets difficiles : La mort. La maladie. La justice.
Et sur la vie.
Sauf que si la vie est diaboliquement belle, la mort avec son visage décharné, auréolée de glace et nimbée de son sombre manteau de soie bruissante fait peur à beaucoup de gens… Peut-être fait-elle moins peur aux bêtes, plus philosophes que les humains… quant aux végétaux, elle les ravit carrément. L’auteur nous parle donc de la vie et de la mort toute naturelle et de la maladie.
Et s’il est question de la mort, il est question du deuil, de la parole qui aide et qui sauve, de l’accompagnement du malade et des proches, du manque, du reste, et de la vie qui continue partout. Il est aussi question de justice car il se trouve que l’on a affaire à des juges. Et que la mort n’est pas juste au sens de la justice des hommes.
Justice et amour sont donc les moteurs puissants de nos existences.
Un roman d’une grande profondeur qui ne s’oublie pas.

Fire Force n° 1
Fire force (Atsushi Ōkubo)

note: 3Une série à découvrir…. P'tit Pika - 22 octobre 2019

Dans un monde futuriste, un mystérieux fléau est apparu : la combustion spontanée. Une brigade spéciale a été créée pour éteindre ces torches humaines et apaiser leurs âmes.
Shinra, jeune recrue de la brigade Fire force n’as qu’une ambition : devenir un héros.
On retrouve dans ce manga tous les ingrédients d’un bon shonen : un héros qui a un but, un copain-méchant mais qui aide le héros quand les supers méchants attaquent, une jeune fille, etc.
Une série bien partie pour durer.
J’ai bien aimé, mais c’est pas mon type de manga préféré.

Desseins (Olivier Pont)

note: 4Desseins FREDERIC - 20 octobre 2019

Il s'agit de 7 portraits de femmes ; ceux de Chloé, Mathilde, Alison, Sylvia, Fanny, Elikya et de Fleur.
Elles sont étudiante, femme au foyer en 1968, actrice américaine en 1973, abandonnée et humiliée, modèle en recherche de soi, africaine ou commerçante...
Mais elles sont fortes, libres, indépendantes, féministes et combattantes !
Parfois les hommes parlent formidablement bien des femmes.
Olivier Pont est l'un d'eux.
Desseins est un bel album.

Pieds bandés (les) (Kun wu Li)

note: 3Une coutume chinoise horrible à notre époque Saitama - 18 octobre 2019

Un récit en deux parties.
La première partie nous montre l’histoire d’une petite fille qui subit la pratique des pieds bandés et raconte le calvaire qu’elle a vécu pour atteindre le symbole de la féminité et de richesse de cette époque.
La deuxième partie nous relate la vie de cette jeune femme qui subit la révolution culturelle et traque publique des femmes aux pieds bandés.
Une histoire qui retrace une époque, un contexte et une tradition que j’ai découverte avec curiosité, répulsions et émotions.

Deux gouttes d'eau (Jacques Expert)

note: 5Un crime odieux. Une résolution d’enquête très simple. En apparence… JahZi - 18 octobre 2019

Quand le jeune Antoine Deloye est arrêté, les enquêteurs découvrent l’existence d’un jumeau et d’une maladie génétique très rare qui va venir ébranler toutes leurs certitudes.
Un scénario bien ficelé qui m’a tenu en haleine tout au long de l’histoire avec une question en suspens : mais comment ce récit va-t-il se finir ?

Aristophania n° 1
Le royaume d'azur (Xavier Dorison)

note: 4Vivement la suite ! Les médiathècaires de Froges Villard- Bonnot - 17 octobre 2019

« Avec Aristophania, Xavier Dorison et Joël Parnotte inaugurent une saga de French fantasy en quatre tomes, qui navigue entre fantastique flamboyant et réalisme social, entre merveilleux et romantisme noir. Bienvenue en Azur, mais attention à ses dangers... »
Voilà, j’ai adoré l’histoire et le dessin, le mélange des genres et des univers. Je vous laisse découvrir ! Une série pour adultes et ados.

Cap Horn (Francisco Coloane)

note: 5Cap-Horn FREDERIC - 17 octobre 2019

Chaque nouvelle est un nouveau coup à l’estomac.
Et le silence qui s’impose entre chacune de ces histoires est plein et lourd.
Mais il est chaque fois délectable, car l’auteur nous a si bien enivrés de sa patte et de sa verve que l’on ressent la neige, la glace, le vent, le froid ou la mer avec tant de certitudes que cela tient du génie.
Et comment s’imaginer vivre ce que ces hommes ont vécu ?
Leur courage et leur folie...
Sommes-nous devenus si faibles ?

Ar-Men (Emmanuel Lepage)

note: 5Ar-Men FREDERIC - 17 octobre 2019

Ar-Men.
Voici un album qui ne laisse pas de marbre… ou de gneiss !
Façon de rappeler la nature de cette maudite roche positionnée à l’extrémité ouest de la Chaussée de Sein qui affleure à peine des flots, presque invisible, sournoise et cause de milliers de naufrages et de noyades depuis la nuit des temps.
Un jour de 1866, l’ingénieur-architecte Paul Joly de la Direction de la Commission des Phares, convaincu de l’utilité du projet de construction et habité par une farouche volonté humaniste, ose affronter une assemblée hostile et fini par imposer son projet fou ; construire un phare sur la roche d’Ar-Men. Commencé en 1867, le chantier ne s'achèvera que 35 ans plus tard en 1902. Plus d’un siècle s’est déjà écoulé et la tour blanche et noire continue d'éclairer la terrible chaussée de Sein…
Dans ce pays de Bretagne rude, beau et fier, livré aux Éléments et terrain de chasse privilégié du diable et de ses démons, les légendes ne sont jamais enfouies très profondément sous la grève…

GIRL (Edna O'Brien)

note: 4Girl Edna O'Brien Sylvie - 15 octobre 2019

Maryam, lycéenne nigériane enlevée par Boko Haram en 2014, nous raconte son histoire. Dès l’incipit, le ton est donné : « J’étais une fille autrefois, c’est fini ». On est plongé en plein cœur du drame, on retient notre souffle. On vit avec elle l’enlèvement, la traversée de la jungle, l’arrivée au camp. On découvre les motivations de ces hommes et la destinée réservée à ces enfants. On oscille entre peur, colère, dégoût… Pendant sa captivité, Maryam sera violée, traitée en esclave, mariée de force à un djihadiste et mettra au monde un enfant. On pensait avoir lu le pire et pourtant… Après des jours de marche en forêt, Maryam réussi à retrouver les siens mais dans leur regard, elle comprend que rien ne sera comme avant. Elle est une « femme du bush », coupable d’avoir souillé le sang de la communauté. Elle est mise à l’écart car elle porte « l’œil » et pourrait attirer la vengeance de l'organisation. Elle est cloîtrée dans une chambre noire pour cacher son chagrin. Elle est recadrée : son Oncle a tous les droits chez elle, même celui de la battre si elle crée des ennuis. « On n’a pas le pouvoir de changer les choses. Parce qu’on est des femmes » lui dira sa mère. Loin de la calmer, ces mots la pousseront à défendre sa liberté, à croire encore à la vie malgré les horreurs vécues ! Un magnifique portrait de femmes qui nous rappelle que les droits des femmes sont encore bien fragiles.

Les loyautés (Delphine de Vigan)

note: 5Les Loyautés, Delphine de Vigan Sylvie - 15 octobre 2019

Hélène veut protéger Théo, son élève ; Théo protège son père…
Cécile protège Mathis, son fils ; Mathis protège Théo…
Des âmes abimées par la vie, l’alcool, la maltraitance, la dépression… Un magnifique roman ou ces 4 destins s’entremêlent !

Delphine de Vigan sait trouver le ton, les mots justes, pour nous embarquer (happer serait peut-être plus approprié !) dans son roman, Les Loyautés. Sa plume est sensible mais percutante. La tension monte au fil des pages, on sait (on sent !) que le dénouement sera brutal. Une lecture qui prend aux tripes, qui s’immisce dans nos esprits…
On se retrouve dans certaines pensées d’Hélène surtout dans cette sensation d’impuissance : tout dérape et l’on ne peut rien faire, les autres ne voient pas la catastrophe arriver…et puis, en croisant les récits, l’auteur nous montre aussi que nous voyons les faits avec nos propres philtres : même si on sent les choses, on ne sait jamais ce qui se passe réellement chez l’autre ! Ce qui rend toute intervention délicate, parfois.
J’ai vraiment aimé cette lecture, j’aurais aimé qu’elle continue un peu plus. La fin nous laisse une infinité de possibilités !

Femme sauvage (Tom Tirabosco)

note: 4Une superbe histoire pleine d'espoir Les médiathècaires de Froges Villard- Bonnot - 15 octobre 2019

« Comment respecter un monde qui enrichit les plus riches sur le dos des plus pauvres ? Un monde pourri, connecté en permanence aux indices boursiers. Pourri par des mecs qui ne savent pas faire du feu ou planter des patates. »
En dépit de la gravité de cette BD dystopique qui aborde l’effondrement de la civilisation capitaliste, comme bien d’autres livres actuellement, et des grands dangers que court l’héroïne solitaire dans la forêt, le dessin est rond et tendre. Très pessimiste au départ, l’histoire bifurque lorsque cette femme va faire la deuxième rencontre de sa vie alors qu'elle cherche à rejoindre les rebelles.

Ce que savait la nuit (Arnaldur Indridason)

note: 4Ce que savait la nuit, Arnaldur Indridason Sylvie - 14 octobre 2019

Le cadavre d’un homme d’affaires, disparu depuis 30 ans, est découvert sur le glacier par des randonneurs. Le réchauffement climatique, responsable de la fonte des glaces, relance malgré lui l’enquête. À l’époque, Konrad, policier, n’est pas convaincu de la culpabilité du principal suspect. Le cadavre retrouvé, le suspect est de nouveau ciblé et, sur son lit de mort, continue à clamer son innocence. Konrad, désormais à la retraite, est rappelé, bien malgré lui, sur cette affaire qui a toujours occupé son esprit… Arnaldur Indridason nous livre un roman noir. L’enquête avance lentement, l’auteur prend le temps de poser le magnifique décor dans lequel évolue Konrad (l’Islande), de décrire ses personnages, de nous éclairer sur le passé de son policier mais aussi sur les mutations de la société islandaise. L’auteur nous partage aussi la mélancolie et l’ennui de son personnage au fil des pages. On évolue dans un environnement ou la nuit ne semble jamais finir. L’atmosphère est pesante et, à la fois, rassurante et chaleureuse certainement due à l’art de vivre islandais : adeptes de la non-violence, des soirées auprès du feu... Amateurs de meurtres sanglants, passez votre chemin ! Ce polar est plutôt réservé à ceux qui aiment les enquêtes minutieuses, ceux qui aiment approfondir la psychologique des personnages, ceux qui prennent leur temps ! J’ai aimé la construction, la lenteur qui se dégage de ce polar.

Patria (Fernando Aramburu)

note: 5Patria FREDERIC - 12 octobre 2019

Magnifique plaidoyer pour la paix !
On se tue pour un mot de trop, ou un pas de trop sur une terre que l’on croyait sienne, sacrée, consacrée… pour une personne convoitée, ou pour une personne qui se détourne de notre regard, ou qui se refuse… pour une langue ou pour une croyance différente, pour des idoles ou pour des habitudes autres… enfin, on s’enflamme pour un rien, dans une fraction de temps infime, pour des raisons déraisonnables et indescriptibles avec les mots de l’amour, des mots sensés, des paroles mesurées… Alors les conséquences deviennent terribles. Les répercussions durables, profondes, enracinées dans un sol tiède et nauséabond qui ne donnera et pour longtemps que des fruits racornis, amers et toxiques.
Des siècles d’amertume plus tard, quelqu’un sera assez courageux, ou bien dit-on fou, pour oser briser les tabous et créer l’ouverture.
Heureux les gens fêlés… car ils laissent passer la lumière.

Aussi libres qu'un rêve (Manon Fargetton)

note: 4Une dystopie en un volume Ellana - 8 octobre 2019

Dans un monde futuriste, les jumelles Minöa et Silneï ne sont pas nées le même mois. L’une est née en décembre et l’autre en janvier. Dans un monde où l’éducation est définie par le mois de naissance, elles n’auront pas accès aux mêmes écoles et aux mêmes métiers. Pourtant toutes les deux aspirent à d’autres rêves…
J’ai bien aimé cette histoire d’injustice et de révolution. Malgré tout le scénario a un goût de déjà-vu.

Sauvez-moi (Jacques Expert)

note: 4Singulier et captivant JahZi - 8 octobre 2019

Sophie Pontchartrain, enquêtrice de police à la retraite, boit tranquillement son café quand une annonce à la télé la replonge 30 ans plus tôt.
Nicolas Thomas, tueur en série, sort de prison. Sophie suit cette sortie en liberté conditionnelle avec crainte. Rachel, son assistante, observe elle aussi secrètement cette affaire. Sa curiosité est la plus forte quand elle découvre que sa responsable reçoit des courriers mystérieux.
Une intrigue que j’ai trouvée bien construite même ce n’est pas le roman que je préfère de cet auteur.

Y : Le dernier homme n° 1
No man's land (Brian K. Vaughan)

note: 5Une super série ! Dam Minette - 2 octobre 2019

C'est après avoir été conquise par Saga, chez Urban Comics, que j'ai souhaité découvrir cette autre série scénarisée par Brian K. Vaughan (au dessin : Pia Guerra)

Le pitch : tous les mâles (humains et animaux) de la terre meurent brusquement et mystérieusement. Tous, sauf 2 : Yorick, jeune homme normal, prestidigitateur au chômage, et son singe Esperluette. Commence alors un périple pour tenter de sauver l'espèce humaine de l'extinction, accompagné de l'agent 355, qui fait partie d'une agence gouvernementale ayant pour mission de le protéger, et du Dr Mann, spécialiste en recherches sur le clonage.
Mon avis : j'ai adoré ce récit d'anticipation, d'abord par sa forme : des chapitres qui se terminent par des cliffhangers, ce qui rend la lecture addictive. Ensuite, le thème pose plusieurs questions : le monde serait-il meilleur gouverné par des femmes ? Quid de la survie de l'espèce (des espèces puisque les animaux sont concernés aussi) ?
Yorick, dernier homme sur terre, doit-il considérer ça comme une malédiction, une mission divine, un fantasme ?
Son voyage est vu comme une odyssée dont les rencontres font les dangers, mais aussi la richesse.
Seul bémol, la fin de la série de BD qui m'a un peu déçue, mais y avait-il une bonne manière de mettre un terme à cette histoire ?...

Amour minuscule (Teresa Radice)

note: 4Un thème fort abordé côté intime Dam Minette - 2 octobre 2019

'"Amour minuscule" est une histoire d'amour entre une française et un syrien, mais pas seulement. On y parle différences culturelles, mais surtout de ce qui nous rapproche. On y évoque une spiritualité "universelle", un thème qui me parle.
Les dessins sont très beaux, surtout les paysages du monastère en Syrie, et mériteraient un plus grand format.
La narration fait des allers et retours entre passé et présent, nous faisant sentir chaque fois un peu plus proche des différents protagonistes.
Et le récit du voyage Syrie-France, du parcours semés de danger, de la traversée de ces hommes et ces femmes, est poignant.

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres n° 1 (Emil Ferris)

note: 5Un roman graphique à lire absolument! Dam Minette - 2 octobre 2019

"Moi, ce que j'aime, c'est les monstres" est le premier et magistral roman graphique d'Emil Ferris, un pavé de 800 pages.
Écrit sous la forme d'un journal intime, celui d'une petite fille fascinée par les monstres à un tel point qu'elle se figure être elle-même un loup-garou, ce livre évoque des sujets forts, comme la différence, le viol, la prostitution, la shoah...
Adressé à un public adulte, il ne vous laissera pas indifférent. De part ses thèmes, mais aussi la richesse de son dessin, très particulier.
J'ai pour ma part beaucoup aimé et je le classe au panthéon des œuvres qu'il faut posséder dans sa bibliothèque, comme "Maus" d'Art Spiegelman, qui dit d'ailleurs d'Emil Ferris qu'elle est "une des plus grandes artistes de bande dessinée de notre temps".
À lire et relire avant la sortie du tome 2 prévue fin 2019 !

Les voyages de Jules (Emmanuel Lepage)

note: 5Les voyages de Jules FREDERIC - 2 octobre 2019

"Les Voyages de Jules" n'est pas à proprement parlé une bande dessinée, mais un magnifique carnet de voyage imaginaire inventé autour des échanges épistolaires entre Jules Toulet (un peintre français de la fin du XIXe s. qui embarque sur une marine à voile de légende à la recherche du temps perdu et de sa muse prénommée Anna) et Ammôn Kasacz (son maître de dessin resté à Paris).
Il s'agit du troisième album de la trilogie formée par "Les Voyages d'Anna" (publié en 2005) et "Les Voyages d'Ulysse" (publié en 2016).
Jules et Ammôn partagent un goût immodéré de la littérature du XIX et du XXe s. pour notre plus grand plaisir...
On y rencontre les héros de Robert Louis Stevenson, de Jules Verne et d'Ernest Hemingway, de Daniel Defoe et de bien d'autres encore...
Très très plaisant.

Les voyages d'Ulysse (Emmanuel Lepage)

note: 4Les voyages d'Ulysse FREDERIC - 2 octobre 2019

Les Voyages d’Ulysse est un joli prétexte pour représenter sur de nombreuses planches et illustrations une navigation à rames et voiles latines - combats de galères pendant l’Antiquité - et la somptueuse et très moderne marine à voiles de la fin du XIXe siècle. C’est aussi une belle occasion de rejouer l’Odyssée comme thème fondamental.
Salomé Ziegler, jeune et riche héritière devenue capitaine d’un navire - l’Odysseus - à la suite d’un fâcheux concours de circonstances, et Jules Toulet, jeune peintre français à la recherche de sa muse, sont sur les traces des œuvres du maître de peinture Ammôn Kasacz et - fatalement - sur le parcours du héros Ulysse qui parcourra de long en large la Méditerranée et mettra dix ans à revenir dans son île d'Ithaque. Au cours de leur voyage sur mer, croisant au large ou débarquant dans les ports d’Istanbul, d’Alexandrie, de Gibraltar, d’Athènes, de Santorin, d’Ithaque même… et bravant mille dangers et mille tempêtes - et probablement le courroux du dieu Poséidon - nos aventuriers rencontrent de nombreux personnages réels et mythologiques…
Un bel ouvrage, même si j’ai eu un peu de mal à suivre l’histoire qui n’est qu’un prétexte. Le scénario aurait mérité d'être davantage soigné.

Un petit coup de jeune (Thierry Bizot)

note: 4Strass et paillette JahZi - 28 septembre 2019

Eric se réveille dans une chambre d’hôpital. Pour lui, on est en 2001. Alors quand il apprend qu’on est en 2017, c’est le choc. Surtout quand sa vie est bien différente de celle qu’il imaginait. Et il n’est pas au bout de ses surprises.
Un récit avec un scénario de départ classique mais avec une fin qui est bien amenée et bien ficelée.
J’ai découvert avec curiosité ce récit où une question reste en suspens tout le long : comment tout cela va-t-il finir ?

Dîner à Montréal (Philippe Besson)

note: 4Une belle histoire JahZi - 28 septembre 2019

Au cours d’une tournée à Montréal, deux amis de jeunesse se retrouvent. Un dîner est convenu. Mais que se dire quand les conjoints sont présents ? Qu’en est-il de la vie de chacun ? Comment revenir sur un passé douloureux quand les non-dits s’installent ? Certaines zones d’ombres réussiront-elles à être mises sur la table ?
Une histoire bien contemporaine sur l’amour et la construction après une déception amoureuse.
J’ai lu avec curiosité cette histoire d’amour pas banale, mais qui mérite d’être racontée pour briser les tabous.

Vers la beauté (David Foenkinos)

note: 4Le mythe d'un artiste maudit JahZi - 28 septembre 2019

Antoine Duris est anxieux. Il postule pour un poste de gardien de musée et espère obtenir ce poste.
Mathilde, responsable des ressources humaines, est intriguée par cette candidature. Pourquoi cet homme surqualifié se présente à ce poste ? Et quel mystère cache cet Antoine qui est pourtant irréprochable ?
Un récit dans le monde de l’art et des artistes.
L’auteur a réussi le pari d’intégrer une histoire horrible dans un univers d’art et de beauté.

Les âmes silencieuses (Mélanie Guyard)

note: 3Les âmes silencieuses. Mélanie Guyard Pascale - 26 septembre 2019

Premier roman de littérature générale de Mélanie Guyard. Roman historique qui navigue entre deux époques, fin de la seconde guerre mondiale et 70 ans plus tard, entre secrets de famille et non-dits, Loïc et Héloïse font chacun face aux conséquences de leurs décisions pour le meilleur...et pour le pire.

L'entraide (Pablo Servigne)

note: 4L'entraide. L'autre loi de la jungle FREDERIC - 22 septembre 2019

Où l'on peut lire qu'en plus de la "sélection naturelle", l'autre grand principe à la théorie de l'évolution est le principe d'"entraide naturelle".
Ouf ! Pour un peu on y croyait plus tellement…
Voici un très beau travail de synthèse sur l'entraide, en tant que l'autre loi de la nature, de la part des universitaires Pablo Servigne (ingénieur agronome) et Gauthier Chapelle (docteur en biologie) qui remet du baume au cœur.
Intéressant et motivant !

Un amour impossible (Catherine Corsini)

note: 4Un amour impossible FREDERIC - 22 septembre 2019

Romance cruelle, tâches indélébiles.
Un jeune homme issu de la haute bourgeoisie, brillant et cultivé, mais d'une perversion sans limite et imminemment toxique, brise tout ce qui l'entoure : cœurs et rêves...
De magnifiques reconstitutions sociétales et environnementales de la France des années 50, puis 60, puis 70... jusqu'à nos jours.
Magistral.

Le jour où Loup gris est devenu bleu (Gilles Bizouerne)

note: 4septembre 2019 jeanne - 21 septembre 2019

Lu plusieurs fois gardé 2 semaines.


Partager "Le Guide du lecteur" sur facebookPartager "Le Guide du lecteur" sur twitterLien permanent
 

Une seule carte pour emprunter dans tout le réseau !

• Comment l’obtenir ?
• Combien ça coûte ?
• Une carte unique pour emprunter quoi ?
• Comment emprunter ?

Lire l'article complet
Partager "Qui sommes-nous ?" sur facebookPartager "Qui sommes-nous ?" sur twitterLien permanent
 
Partager "Trouver ma bibliothèque" sur facebookPartager "Trouver ma bibliothèque" sur twitterLien permanent
Calendrier
« janvier 2020 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Prochains évènements